Inscription aux ateliers et à la formation toute l'année

DATES COURS 2016 

Sur les 3 jours de formation par week-end, l'élève peut choisir à sa convenance une participation intégrale (17Hrs) ou partielle.

8, 9, 10 JANVIER

12, 13, 14 FEVRIER

11, 12, 13 MARS

8, 9, 10 AVRIL

13, 14, 15 MAI

10, 11, 12 JUIN

8, 9, 10 JUILLET

9, 10, 11 SEPTEMBRE

14, 15, 16 OCTOBRE Irene Henche invitée, Carolina Becerril L'OMBRE, LES DEUILS (*Voir QUOI DE NEUF

25, 26, 27 NOVEMBRE

16, 17, 18 DECEMBRE



2017 … 2017 … 2017 … 2017


13, 14, 15 JANVIER

10, 11, 12 FEVRIER

10, 11, 12 MARS

7, 8, 9 AVRIL

12, 13, 14 MAI

9, 10, 11 JUIN

7, 8, 9 JUILLET

8, 9, 10 SEPTEMBRE

13, 14, 15 OCTOBRE

17, 18, 19 NOVEMBRE

8, 9, 10 DECEMBRE











 


Cette formation peut être prise en charge par des organismes tels que l'AFDAS ( fonds d'assurance formation des secteurs de la communication et des loisirs) et du F.I.F.P.L (Fonds Interprofessionnel de formation des professionnels liberaux) - à condition d'exercer une profession libérale, de cotiser à l'URSSAF, et d'avoir un code NAF reconnu par cet organisme.

 "C'est en faisant qu'on apprend à faire ce qu'on doit savoir faire". (Aristote)

L'apprentissage en psychodrame de Jacob L. Et Zerka T. Moreno est ainsi.

À PROPOS DE LA FORMATION

Les différentes facettes du psychodrame permettent au praticien de se situer là où l'on aura recours à cette technique: dans la clinique individuelle ou groupale, dans l'approche pédagogique, dans le Théâtre Spontané (moi, j'insiste sur le facteur thérapeutique de cette formule), dans l'application à de grands groupes à travers la sociométrie et le sociodrame. 


Niveaux de Compétences - Candidats issus du CEPSY MORENO

Cette formation étant fondamentalement expérientielle le candidat se formera à travers les rôles de protagoniste et d’ego auxiliaire pour devenir lui-même psychodramatiste. En plus des principes théoriques et philosophiques de JL Moreno et autres théoriciens psychodramatistes internationales contemporains.

 A l’occasion rendons hommage à Zerka Moreno qui a poursuivi  l’œuvre de son mari jusqu'en 2011 et qui continue à nos jours d'écrire et partager ses expériences.

La formation complète totaliserait 500h (voir *)  se divisant comme suit :

Noter: Suivant le parcours professionnel de chaque candidat, le nombre d'heure/formation peut être

pris en compte pour diminuer les heures requises de chaque niveau.

Niveau I- 100h COURS D’INTRODUCTION AU PSYCHODRAME

Le candidat y apprend plusieurs techniques du psychodrame Moreno. Il sera ainsi capable d’animer des groupes divers et d’utiliser les techniques propres à la sociométrie.

Il aura travaillé au sein de son groupe de formation, des scènes personnelles à visée thérapeutique, et aura accompagné en tant qu’ego auxiliaire les scènes des autres camarades de formation.

Il saura valoriser les effets thérapeutiques du psychodrame.

Niveau II – 100h  - EGO AUXILIAIRE

Le candidat aura travaillé plusieurs fois déjà beaucoup de scènes à l’intérieur du groupe de formation. Ces expériences feront de lui un meilleur accompagnateur car il sera sensibilisé aux différentes degrés de la souffrance humaine vécue par lui et les autres membres du groupe.

Il aura appris la particularité et avantage de chaque technique du psychodrame. Il sera un bon animateur de groupes car il saura les vertus et les risques que  présentent les différents groupes humains. Il aura acquis aussi, un niveau suffisant pour devenir « acteur spontané », participer à l’organisation de spectacles  théâtrales  interactifs.

Il est important qu’il commence avec la supervision de sa pratique.

Niveau III – 100h  PRATICIEN EN PSYCHODRAME/PSYCHODRAME PEDAGOGIQUE

Tout candidat qui arrive à ce troisième niveau pourra déjà pratiquer le psychodrame Moreno dans son milieu professionnel et institutionnel à l’exception du psychodrame clinique (voir 4è niveau).

Il devra avoir accompli un minimum de 20 h de supervision, supervision qui doit être effectué à partir de sa pratique dans un travail mené avec le psychodrame en groupe et exceptionnellement au   niveau individuel  si la situation le nécessite.

Il saura promouvoir dans ses groupes d’intervention les principes de la  philosophie morenienne : la rencontre, la spontanéité, l’empathie et la créativité.

Niveau IV – 100h  DIRECTEUR EN PSYCHODRAME/PSYCHODRAME CLINIQUE*

*Remarque ; ce nombre d’heures s’adresse particulièrement aux psychologues, psychiatres et psychothérapeutes. Parce que ces trois professions comportent dans leurs programmes un nombre important d’études de la Psychopathologie. Vu cette connaissance le candidat pourra déjà appliquer le psychodrame dans son travail avec des patients/clients et aussi dans un milieu institutionnel spécialisé.

Les  « non-PSY » devront compléter leur formation en suivant un enseignement en psychopathologie.

Autrement ils auront acquis un niveau de spécialisation en psychodrame assez conséquent pour développer cette méthodologie en plus de la sociométrie, le sociodrame, l’axiodrame, le théâtre spontané, ateliers à thèmes, et toute autre application qu’ils pourront développer par leur créativité et ceci dans un grand éventail de milieux.

Niveau V – 100h (+ compléments cités en annexe*) PSYCHODRAMATISTE

Les candidats de toutes professions ayant accompli les heures obligatoires de thérapie personnelle (200h minimum),  supervision (50h minimum), + dans le groupe de formation : nombre de protagonisations (20 minimum) et nombre de directions assistées (20 minimum).

*On complétera jusqu’à atteindre les 600h requises par d’autres associations et fédérations européennes, en ajoutant la participation aux séminaires, congrès, présentations diverses, conférences, organisation d’ateliers, travaux pratiques, pratique de la consultation individuelle et/ou en groupe.

Toute pratique mentionnée plus haut doit évidemment être en rapport avec le Psychodrame Moreno.

TOUT EXPOSE THEORIQUE PRESENTE AU SEIN DU GROUPE DE FORMATION, DE MEME QUE TOUTE PARTICIPATION AUX ATELIERS, STAGES ET CONGRES EN PSYCHODRAME S’INTEGRENT AUX HEURES DE FORMATION DANS TOUS LES NIVEAUX.

 A l’issue de cette formation le candidat devra présenter un mémoire d’un minimum de 30 pages dont le contenu, en plus de principes théoriques,  sera enrichi par la relecture de ses propres « comptes-rendus » qu’il aura rédigés après chaque protagonisation. La finalité étant que lui-même puisse constater en sa personne :

-          les transformations psychiques qui se sont opérées.

-          Il attestera l’accroissement de son empathie, de sa spontanéité et de sa créativité lors de ses interventions comme psychodramatiste dans  tous les  milieux où il s’investi. 

    Un certificat sera remis pour chaque niveau ainsi qu’une attestation de présence.

    Le Psychodrame nous permet de redécouvrir et revoir notre passé, d'explorer et améliorer notre présent et de préparer notre futur.

    « On nait dans l’action. Quand on est petits, on y est constamment » Jacob Levy Moreno

    Le psychodrame propose de revenir sur cette faculté initiale, de la revitaliser et de l’approfondir par l’expérimentation. Les concepts ROLE, EMPATHIE, PHILOSOPHIE DU MOMENT ainsi que les préceptes de la méthode Morénienne deviendront opératoires.

    Les principaux points d’appui en psychodrame sont:

    1. La scène, qui va donner au protagoniste l’espace vital multidimensionnel pour y placer ses personnages.
    2. Le protagoniste ou patient, qui à travers la scène, va nous montrer son propre univers.
    3. Le directeur, thérapeute ou animateur.
    4. Les ego-auxiliaires ; dans le cas spécifique d’une formation  les compagnons.
    5. L’auditoire, ou le public, ou le groupe de participants, selon le type d’application.

    Thèmes et sous-thèmes

    • Principes philosophiques de la théorie psychodramatique
    • Biographie, formation et trajectoire de J.L.Moreno, Son intérêt pour le groupal.
    • Différences fondamentales avec les techniques verbales.
    • Echauffements, et leurs spécificités.
    • La  mise en scène.
    • Jeux dramatiques.
    • Déploiement du corporel, en tant que sujet et objet de la créativité.
    • S’entraîner vers le rôle des protagoniste et ego auxiliaires.
    • La mise en acte par l’expérience groupale.
    • Travail et pratique sur les rêves.
    • Théâtre Spontané technique, application : créativité, spontanéité, télé.
    • Tels seront les points de passage conjuguant pratique et théorie, tout au long de la formation.

     

    PROGRAMME D'ÉTUDES

    1. travail groupal d'intégration
    2. notion des jeux dramatiques
    3. la créativité dans les groupes. Le jeu comme l'outil qui introduit le langage dramatique
    4. le corps impliqué et les rôles de protagoniste et ego auxiliaires
    5. s'entraîner aux rôles de protagoniste et ego-auxiliaires
    6. clinique groupale et conception dramatique
    7. actuation et dramatisation. Le corps comme détonant de la créativité
    8. différentes techniques classiques du psychodrame, rol playing, double, maximisation etc...
    9. La scène, la mise en scène, échauffements divers
    10. les différents moments par lequel doit traverser le travail d'une scène groupale
    11. les différents moments d'une mise en scène en psychodrame. pourquoi cette mise en scène? quel est le propos ? qu'est ce qu'on obtient de ce déploiement
    12. catharsis, la catharsis d'intégration
    13. spécificité de "la cure" en psychodrame
    14. Concepts de normalité et pathologie chez Moreno et autres auteurs
    15. La régression, richesse/danger des techniques d'action
    16. la dynamique d'un groupe -ce groupe- -mon groupe d'appartenance-
    17. biographie de J.L. Moreno. Sa philosophie, la théorie du lien (attachement)
    18. différences avec le psychodrame psychanalytique 
    19. contrôles sporadiques sur l'apprentissage et analyse de la pratique.

    *Les données précédentes n'ont une autre intention que donner une idée de ce qu'on étudie lorsqu’on s'approche du psychodrame. Les thèmes seront élargis selon les besoins du groupe et au moment précis du groupe de formation.

    Chaque candidat  à son tour occupera le devant de la scène dans différents moments de la formation et c'est ainsi que vivront le psychodrame et pourront passer par les différents rôles, chemin essentiel pour l'apprentissage de la technique

    L'apprentissage se fait sur les thèmes qu'apportent les participants.

    La situation la plus favorable "saine de santé mentale" est que le candidat suive lui même une thérapie. 

    Code déontologique du CEPSY MORENO

    « Primo non nocere » « d’abord, ne pas nuire », (Hippocrate 410 av.J.-C), c’est un des principaux préceptes appris dans la formation au CEPSY Tout psychodramatiste ou directeur en psychodrame, est tenu d’exercer sa profession avec un sens particulièrement aigu de ses responsabilités vis-à-vis de sa propre personne, de son travail psychodramatique et des personnes avec lesquelles il entre en relation.

    Ces normes s’appliquent aussi bien aux formateurs qu’aux élèves en formation. La profession de psychodramatiste fait partie des sciences humaines. Son exercice implique une connaissance de sa philosophie, sa méthode et ses techniques. Ce qui permet au praticien d’établir une stratégie de travail pour le traitement de troubles et conflits psychologiques, psychosomatiques, sociaux, managériales aussi bien qu’institutionnels. Son application permet et a travers une interaction avec un individu, patient, protagoniste, ou de plusieurs individus ou groupes, de déclencher un processus thérapeutique et de développement personnel permettant des changements et une évolution.

    Le psychodramatiste aussi bien que le praticien en psychodrame est tenu d’utiliser ses compétences dans le respect des valeurs et de la dignité des personnes qui viennent chercher ses services. Le terme « praticien » réfère dans ce texte à toute personne pratiquant le psychodrame, que ce soit comme psychologue, comme thérapeute ou intervenant en milieux différents que dans le cadre thérapeutique. Compétences professionnelles et perfectionnement.

    Le psychodramatiste doit exercer sa profession de manière compétente et dans le respect de l’éthique. Il doit se tenir au courant des recherches et du développement scientifique dans son champ d’action et autres qui seraient de l’intérêt de la profession – ce qui implique une formation continue permanente.

    Le psychodramatiste est tenu de pratiquer dans le domaine du psychodrame Moreno pour lequel il peut justifier de connaissances et d’une expérience suffisante. Sa formation doit s’accomplir intégralement et comprend : la théorie, l’expérience sur sa propre personne et la pratique sous supervision, entreprendre ou avoir entrepris une thérapie personnelle.

    La supervision de la pratique est obligatoire.

    Le superviseur ne peut-être en même temps le thérapeute du praticien.

    Secret professionnel Le psychodramatiste et son équipe -ego-auxiliaires- sont soumis au secret professionnel absolu concernant tout ce que leur est confié dans l’exercice de leur profession. Cette même obligation s’applique dans le cadre de la supervision.

    Cadre de la thérapie

    Dès le début d’une thérapie aussi bien que dans une intervention, le thérapeute/intervenant en psychodrame, doit attirer l’attention de ses patients/clients sur ses droits et souligner les points suivants : Type de méthode employée s’il le juge approprié à la situation du patient/client. Il précise les conditions de travail (y compris les conditions d’annulation ou d’arrêt)

    Durée présumée du traitement ou de l’intervention:

    Indiquer si nécessaire à son patient/client une réponse ou une méthode plus adaptée ou complémentaire à sa situation. Conditions financières (honoraires, prises en charge, règlement des engagements pris), secret professionnel.

    Possibilité de recours en cas de litige.

    Le patient /client doit pouvoir décider lui-même si et avec qui il veut entreprendre un traitement ou expérience psychodramatique.

    Le psychodramatiste est dans l’obligation d’assumer ses responsabilités compte tenu des conditions particulières de confiance et de dépendance que caractérise la relation. Il y a abus de cette relation à partir du moment où le professionnel manque à son devoir et à sa responsabilité envers son patient/client pour satisfaire son intérêt personnel (par exemple, sur le plan sexuel, émotionnel, social ou économique). Toute forme d’abus représente une infraction aux directives déontologiques spécifiques concernant la profession. Tout agissement irresponsable dans le cadre de la relation de confiance et de dépendance créée par la relation professionnelle constitue une grave faute professionnelle. Obligation de fournir des informations exactes et objectives.

    Les informations fournies concernant les conditions dans lesquelles se déroule l’intervention ou la thérapie doivent être exactes, objectives et reposer sur des faits.

    Toute publicité mensongère est interdite : promesses irréalistes de guérison (cadre thérapeutique) Dans le cadre du CEPSY les participants à la formation avec un minimum de 400H et avec le Directeur, peuvent créer à tout moment une commission occasionnelle avec comme mission un conseil, une assistance ou des propositions particulières. Si un problème se présente comme une possible infraction éthique sérieuse, le praticien en réfère alors à l’institution, l’association ou la commission éthique appropriée.

    Plainte contre un praticien adhérant au CEPSY MORENO

    Toute plainte se rapportant aux relations entre un praticien adhérant au CEPSY Moreno et son patient/client ou bien à la relation entre collègues est à adresser au responsable de la formation et si nécessaire à la commission qui sera nommée exprès à ce propos.

    Contribution a la santé publique La responsabilité des praticiens en psychodrame ou psychodramatistes au niveau de la société exige qu’ils travaillent à contribuer au maintien et à l’établissement de condition de vie susceptibles de promouvoir, sauvegarder et rétablir la santé psychique, la maturation et l’épanouissement de l’être humain.

    Comme le signale Zerka T Moreno : « nous devons être reconnus comme ceux qui apportent paix et compréhension ».

    La recherche.

    Afin de promouvoir l’évolution scientifique du psychodrame et l’étude de ses effets, le psychodramatiste doit, dans la mesure du possible, collaborer à des travaux de recherche entrepris dans ce sens. Les principes déontologiques définis plus haut doivent également être respectés à l’occasion de ces travaux de recherche et lors de leur publication. Les intérêts du patient /client restent prioritaires.

    Parce que notre formation s’adresse aux personnes travaillant dans le cadre de l’accompagnement et/ou de la formation nous ajoutons ces obligations de la part de ceux qui pratiquent les techniques psychodramatiques :Il est nécessaire que l’animateur construise une charte de confiance entre lui et son/ses clients avec les points suivants :

    Devoirs de l’animateur/coach/formateur : – confidentialité, respecter un droit de réserve, respect des personnes, il s’interdit d’exercer tout abus d’influence. Il peut refuser une prise en charge de son intervention pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à lui-même Il doit être attentif à l’emplacement du lieu/environnement général, lors de ses interventions. A propos de ses interventions : toute demande d’intervention/coaching/formation, lorsqu’il y a prise en charge par une organisation, répond à deux niveaux de demande : l’une formulée par l’entreprise et l’autre par l’intéressé lui-même. L’animateur valide la demande qu’on lui pose. Vis-à-vis de l’organisation qui demande ses services : il doit être attentif aux métiers, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation pour laquelle il va intervenir Son intervention l’exerce dans la synthèse des intérêts du demandeur et de l’organisation.

    Noter : Dans la charte de formation tous les participants sont obligés à maintenir au-delà du temps de formation la confidentialité des expériences partagées.