Dans le grand mystère de la vie, l’art est un rayon de lumière. Apprends a satiété, sans te préoccuper du temps, apprends de toi et des autres et quand tu pourras donner quelque chose de toi aux autres, alors la lumière jaillira de tes mains. CBM

Le psychodrame est la meilleure approximation pour la compréhension de l'âme humaine, touchant l'être humain dans sa totalité. Dalmiro M. BUSTOS 

En el gran misterio de la vida, el arte es un rayo de luz. Aprende sin tiempo y sin medida, aprende de ti y de los otros y cuando puedas dar algo de ti mismo a los demás, esa luz surgirá de tus manos. CBM


El psicodrama es la mejor aproximación para la comprensión del alma humana, abarcando al ser humano como un todo. Dalmiro M. BUSTOS 

Écoutez le podcast « Le psychodrame, une méthode thérapeutique » pour mieux connaître le Psychodrame Morénien. Sur RCF Radio, duration: 25 minutes. Lien pour la page de l'émission.

Depuis Mars 2013 le CEPSY MORENO fait parti de la IAGP (International association of group psychotherapy and group processes).

Marque déposé à l'INPI (Institut National de la Propriété Industrielle)

Numéro National: 13 4 011 339   Classes de services: 41,44.

L'Action est la spécificité du Psychodrame. Cette méthode, qui n'est pas seulement thérapeutique, elle a aussi comme but l'étude de phénomènes sociaux et très important aussi, facilite la communication collective.

Le psychodrame a été crée par J.L. Moreno né en 1889. D'origine roumaine a émigré aux USA où il est décédé en 1974 à New York.

Cette Méthode fait partie des courants humanistes et existentiels.

On l'applique dans le monde de la santé mentale, aussi bien que des sciences sociales, managériales, et éducatives; approches où la Sociométrie, Sociogramme, et l'Axiodrame (l’exploration à travers l'action de valeurs morales, éthiques et sociales) méthodes créés aussi par Moreno qui trouvent une place intéressante et innovante dans milieux divers.

Moreno nous dit: "l'être humain est un être social, un sujet à rôles; rôles qui vont se manifester de façons multiples selon le moment et les personnes avec qui il est en relation".

La grande différence entre la méthode psychanalytique et autres méthodes thérapeutiques avec la méthode morenienne est: qu'à la place de la parole, on va travailler dans la ré - création (créer de nouveau), les situations décrites ou vécues par les participants à un groupe de travail, pour mieux les comprendre et les résoudre.

Une des applications qui s'ajoute à celles mentionnées plus haut est le: "Théâtre spontané" dont les représentations publiques ont comme base, les arguments, histoires, anecdotes, qui sont manifestés par les participants à la représentation.

Tout ceci fait de cet espace de "jeu", de "partage", et de "mise en situation", un espace de réflexion, d'échange, d'élaboration en commun (parmi et avec les participants) pour imaginer de nouvelles options, de nouveaux chemins à construire. ( cette autre discipline également inventée par  Moreno).

J'insiste sur le terme "Psychodrame de Moreno" car en France on connaît principalement le "Psychodrame Psychanalytique".

Méthode que dans sa pratique présente un grand écart du morenien.

Je vous invite à parcourir notre site pour nous découvrir et peut-être aussi que nous aurons le plaisir de faire votre connaissance.

CBM

Parcours précédant  l'ouverture du CEPSY à Paris

Le CEPSI (Centro de estudios en psicodrama y tecnicas de accion), crée en 1997 para Carolina Becerril-Maillefert à Mexico. Formée en tant que Directeur en psychodrame à l'Institut Jacob L. Moreno de Buenos Aires, Argentine.

  • A Mexico, 2 groupes ont terminé la formation de directeur en psychodrame
  • Un autre groupe adapté aux professionnels de la santé, et une troupe de Théâtre spontané se sont formés à Morelia, Michoacán
  • Un groupe de création plus récente a vu le jour à Acapulco en 2005
  • Animation de nombreux ateliers et cours donnés pendant les 10 dernières années tant à travers le pays qu'au niveau international en Argentine, au Brésil, au Canada, au Chili, en Espagne, en Israel, au Portugal et en Turquie
  • La revue "RELATOS" éditée par nos soins rendait compte des événements marquants.

Personnalités invitées par le CEPSY au Mexique

  • Prof. Bustos M. Dalmiro (Arg. à l'origine de mon projet CEPSI,Mex et soutien permanent dans mes travaux et recherches psychodramatiques. FONSECA F. José (BR.), GARAVELLI Marilén (Arg.)
  • KAES René (Fr.) KARP Marcia (U.K.),MANTERO Alejandro (Arg.) NOSEDA Elena (Arg.)
  • TORRES GODOY Pedro (Chili) TARNOVSKY Daniel (Arg.) VILASECA Guillermo (Arg.)

Merci à ceux qui sont venus au cours de ces dix années partager cette expérience avec moi et la présenter à mes élèves.

Pourquoi j'enseigne le psychodrame? 

Parce que le psychodrame est une méthode très riche en possibilités d'applications. Elle intègre corps et paroles, action et discours et le développement des scènes, rapproche du théâtre -dont Moreno s'est d'abord servi dans un but thérapeutique. Le psychodrame puise aussi ses racines dans la psychologie et dans la sociologie et peut être développé dans des groupes très conséquents.

Ma première expérience en psychodrame

Etant psychanalyste moi-même, j'ai participé à un atelier de "psychodrame thérapeutique" animé par le Dr. Dalmiro M. Bustos. Expérience bouleversante:pour la première fois, je vivais le travail dans l'action et prenais conscience de cette composante majeure. Alors que dans ma psychanalyse s'étaient exprimées la plainte, la douleur, l'impuissance liées à une personne importante de ma vie, ma mère, le psychodrame me faisait tout à coup découvrir la place et le rôle que j'occupais pour elle, dont je me plaignais et qui provoquait dans ma relation avec ma mère une souffrance psychique.

J'ai voulu apprendre cette méthode pour aider aussi mes patients, quand la psychanalyse ne me permettait pas d'aller plus loin et qu'il me fallait comprendre d'une autre facon une situation donnée.

Actuellement les deux outils me sont indispensables dans ma pratique quotidienne.

Passer de la façon -divan ou face à face immobile.- n'a pas été facile pour moi. Je me suis livrée à un travail de réflexion approfondi sur moi-même, et ai dû comprendre comment dompter les émotions (angoisses, hésitations, craintes) qui m'assaillaient avant de pouvoir quitter MON SIÈGE et aller à la rencontre de l'Autre, et des Autres.

Et... ce faisant, j'ai commencé mon périple -voyages 2 fois par an durant 15 jours à Buenos Aires, Arg. pendant 6 ans 1991-1997 pour apprendre auprès de Dalmiro. Toute une aventure et une expérience merveilleuses avec "tous mes compagnons"du vécu psychodramatique.

Je remercie également  tous ces professeurs qui sans le savoir - pour certains- ont donné à ma vie le sens de l'engagement et du partage avec ceux qui viennent à leur tour apprendre de mon expérience notamment: Zerka Moreno, Marcia Karp et Mario Buchbinder.

Avant de dire ce qui m'a fascinée dans le psychodrame, j'évoquerai la méprise attachée au mot "psychodrame" dont on ne connaît que la définition courante. Le mot drame éveille des fantasmes, des peurs, des angoisses et pourtant Moreno a demandé à ce qu'on écrive en épitaphe "je veux être reconnu comme celui qui a ramené le rire à la psychiatrie".

À travers le travail psychodramatique, on se découvre autrement, plus spontané, on retrouve -sans doute- ses fantasmes, on s'approche de ses craintes, on les touche, on les travaille, mais aussi on retrouve l'enfant perdu quelque part dans les interdits et répressions.